LIANO BIANCO

Caractère et harmonie

Vino Bianco Liano

La structure et l’aromaticité d’un grand blanc

S’inspirant du Liano Sangiovese avec lequel il a en commun l’harmonie et l’élégance, ce blanc important est un vin enveloppant et chaud qui surprend par son caractère, son côté moelleux et l’amplitude du bouquet. Des détails uniques que seuls les tonneaux d’Allier dans lesquels ont lieu l’affinage savent offrir.

CLASSIFICATION

Chardonnay Sauvignon Blanc Rubicone IGT

RAISIN

70% Chardonnay, 30% Sauvignon Blanc

DEGRÉ D’ALCOOL

14% vol.

VIEILLISSEMENT

3 mois dans des tonneaux de 5,5 hl de chêne rouvre Allier à chauffe moyenne  avec bâtonnage et au moins 3 mois en bouteille

FORMATS DISPONIBLES

0.375 l.
0.750 l.
1.5 l. (Magnum)

 

Domaine Laurento

LE DOMAINE
Le Liano blanc est le fruit des raisins du Domaine Laurento, terrain très ancien, depuis toujours propriété de la Curie de Bologne. Umberto Cesari l’a acheté il y a plus de trente ans et y a réalisé une cave de vieillissement, la Cave Cà Laurento.
La totalité de la surface est actuellement destinée à la culture de vignobles spécialisés et expérimentaux, gérés en collaboration avec la faculté d’agronomie de l’université de Bologne.

LES CÉPAGES
Sur le domaine Laurento, on cultive du Chardonnay, du Sangiovese et du Cabernet Sauvignon.

LES VINS
Les vins obtenus à partir des cépages de ce domaine étendu et ancien sont, en plus du Liano Chardonnay Sauvignon Blanc, le Moma Rouge et le Laurento.

Millésimes

Les bonnes réserves d’eau accumulées en 2014 et le climat doux qui a caractérisé le printemps 2015 ont favorisé une bonne reprise végétative de la vigne. Les interventions agricoles et sur les cultures se sont déroulées aux meilleurs moments et le développement des plantes a suivi un cours idéal, jeter les bases d’un grand millésime.

L’été chaud et ensoleillé a permis un bon équilibre des plantes avec des effets très positifs sur les fruits. La qualité des raisins lors de la récolte a également été garantie par une mitigation du climat durant la deuxième quinzaine d’août, période à laquelle se terminait la maturité aromatique et connue pour ses bonnes amplitudes thermiques.

Étant donné que la tendance saisonnière était plutôt une bonne évolution des raisins, différentes analyses ont été réalisées pour identifier le moment idéal pour la récolte, quand les sucres ont atteint leur niveau maximum par rapport à une acidité encore persistante, pour valoriser au maximum les parfums et les arômes.

C’est ainsi que le Liano Blanc 2015 surprend par sa couleur brillante, jaune pâle et par l’intensité et l’ampleur du bouquet : les notes florales et fruitées s’unissent aux arômes fraîches et balsamiques. Fraîcheur et complexité caractérisent aussi le goût : en bouche les traits caractéristiques des raisins se marient parfaitement avec ceux fournis par la fermentation et l’affinage dans des bois précieux. Un vin intense, enveloppant et équilibré.

Le millésime 2014 a été caractérisé par un hiver doux et pluvieux et un printemps qui, avec ses températures supérieures à la moyenne, a donné lieu à une forte avance dans la phase de bourgeonnement. La véraison et la maturation ont en revanche été retardées à cause des pluies incessantes qui ont caractérisé les mois de juillet et d’août. L’abondante prolifération de la végétation dictée par les pluies a été contenue avec des ébourgeonnages, des pinçages et des défoliations de manière à garantir aux grappes une bonne aération, en les rendant moins sensibles aux maladies. L’attente patiente de la bonne maturation a permis de récolter des raisins complets et sains.

Le Liano blanc 2014 se présente avec une belle couleur jaune brillante avec des reflets verts. Le nez est frais et doux ensemble : il s’ouvre sur des notes de tête florales, pour arriver à un cœur fruité et épicé grâce au vieillissement dans du bois, et il se termine sur des notes de sauge. L’élégance et la complexité qui sont perçues aussi en bouche, où Liano est fin, équilibré, avec une fraîcheur et une minéralité qui font présager une longue et bonne progression évolutive.

Les premiers mois de l’année ont été parmi les plus pluvieux et neigeux des 50 dernières années. Le printemps a été froid et lui aussi caractérisé par de fortes précipitations, en particulier durant les mois d’avril et de mai. La deuxième décade d’avril a marqué le début de la reprise de la végétation, alors que la floraison a eu lieu durant la deuxième décade de mai. Après une brève parenthèse chaude durant la seconde moitié de juin, on a assisté à une nouvelle chute des températures et au retour des pluies, qui ont retardé l’activité physiologique des plantes. La dernière décade de juillet et la première d’août ont enregistré, en revanche, des températures avoisinant 40 °C avec pour conséquence une accélération de la véraison. Malgré cette situation, les vendanges ont commencé avec 7-10 jours de retard par rapport à 2012. Les interventions des agronomes ont joué un rôle crucial durant cette année : une légère défoliation a favorisé la ventilation au niveau des grappes, en garantissant un état de santé idéal pour les raisins.

Le Liano Blanc 2013 est caractérisé par une couleur jaune atténué avec des nuances verdâtres. Au nez, il est puissant et intrigant, le bouquet va du fruité au floral jusqu’à arriver aux notes de vanille liées à l’affinage dans du bois. Le goût équilibré, la bonne minéralité et sapidité sont soutenues par une acidité équilibrée qui donne de la longueur et de la persistance.

Le millésime 2012 a été caractérisé par de faibles précipitations qui se sont ajoutées à la situation déjà difficile des réserves d’eau qui dérivait de l’année précédente. Outre les chutes de neige exceptionnelles, l’année s’est passée avec de rares précipitations, des températures estivales qui ont dépassé les 35 °C et un vent chaud qui a considérablement augmenté la transpiration des plantes. Les irrigations d’urgence nous ont donné la possibilité de compenser la perte d’eau causée par la transpiration et il n’a pas été facile de trouver la bonne taille de feuillage, de le protéger efficacement pour éviter des brûlures aux grappes et de les nourrir correctement. Les vendanges ont commencé très tôt étant donné que la concentration en sucre a atteint un niveau optimal, avant même la fin du mois d’août. Les grappes plus petites que d’habitude ont entraîné une diminution de la quantité de raisins produite, mais ont garanti une excellente concentration.

Le Liano blanc 2012 se présente avec une couleur jaune clair avec des reflets dorés. Au nez, les notes balsamiques et de fruits tropicaux délimitent un bouquet de grand impact aromatique, le vieillissement dans du bois donne de la complexité et de l’harmonie. Le goût est moelleux, équilibré, avec une grande minéralité et sapidité.

À cause des mauvaises précipitations hivernales et printanières, on s’est retrouvé à devoir aborder un été très chaud en manquant d’eau. Les interventions d’agronomes et l’irrigation d’urgence ont été la clé pour atteindre les équilibres qualitatifs exigés. Garder en bon état le feuillage a permis de protéger les raisins des brûlures et un résultat final d’une excellence absolue.  La récolte a été effectuée seulement durant les heures les plus fraîches de la journée, afin de préserver au maximum la qualité des raisins, car les températures élevées n’ont pas diminué jusqu’à l’automne. Lors de ces vendanges, les grappes étaient plus petites que d’habitude, mais avec une composante acide et un degré en alcool tout à fait corrects.

Le Liano Blanc 2011 se présente avec une couleur jaune clair avec des reflets dorés, indice du bon degré de maturation des raisins. Au nez, il est complexe, avec d’excellentes sensations aromatiques et balsamiques, un excellent équilibre avec les notes typiques de l’affinage dans du bois. La structure est excellente, l’équilibre en bouche est bon, avec des notes délicates et douces liées au bois. Une bonne acidité et minéralité font du Liano Blanc 2011 un vin de bonne longévité.

Les vendanges 2010 font partie des millésimes difficiles. L’hiver froid, avec des chutes de neige abondantes, a retardé le bourgeonnement jusqu’au mois de mai environ, favorisé par des températures printanières qui n’ont cependant pas duré, en provoquant un déficit thermique de mi-mai à fin juin qui a ralenti les phases de développement des vignes. Juillet a connu une hausse soudaine de la température, mais on est arrivé en août avec un retard estimé à environ 15 jours, par rapport à la normale. Cette situation a toutefois favorisé les raisins blancs précoces, qui ont connu un fantastique début de mois de septembre, avec juste ce qui fallait en termes de changements de température, ce qui a facilité le développement des arômes.

Visuellement, le Liano blanc est de couleur jaune atténué avec des reflets verts. Au nez, on perçoit un fruité légèrement aromatique, avec des notes de vanille qui donnent de la complexité et de l’élégance. Il surprend en bouche par sa persistance, sa structure et sa minéralité, mais il se distingue encore plus par sa finesse et son élégance.

Prix
NOUS VOUS RECOMMANDONS